À l’aune des réseaux sociaux

Facebook, WhatsApp, twitter, viber et autres, voilà autant de médias ou réseaux sociaux qui influencent fortement le vécu quotidien des individus à travers le monde .A Brazzaville, nombre de...

Facebook, WhatsApp, twitter, viber et autres, voilà autant de médias ou réseaux sociaux qui influencent fortement le vécu quotidien des individus à travers le monde .A Brazzaville, nombre de personnes ne peuvent s’en passer. Devant certaines administrations au centre-ville et ailleurs où la connexion à ces réseaux est gratuite, les brazzavillois de couche sociale confondue afflux pour se connecter au monde selon le besoin de chacun.

Ces medias qui ne cessent d’émerger suite  aux mutations technologiques et techniques constituent aujourd’hui les outils de communication qui se révèlent beaucoup pratiques. Ordinateurs portables, téléphone à la main suivant le média choisi par l’individu, la communication ou la recherche est engagée pour un but bien défini.


A côté, ces réseaux sociaux sont un carrefour de rencontre d’amis. Que dire de l’impact de ces réseaux ? Les réseaux sociaux s’avèrent aussi important pour certains organes de presse et entreprises en quête d’un large public. Ici un contenu de qualité fait nécessairement appel à plusieurs internautes.

Cependant la mauvaise utilisation de ces réseaux sociaux peut s’avérer dangereuse et faire de victimes. Selon les études menées par des chercheurs à travers le monde, les réseaux sociaux utilisés en majorité par la couche juvénile sont source de manque de sommeil, de fatigues générales. Puisque l’on note ici une présence prolongée sur la toile notamment Facebook par les usagers qui atteignent l’hyper connectivité.

Au regard de ce mauvais usage, un travail de sensibilisation s’impose pour amener les utilisateurs à la publication des contenus de qualité. Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de communication, toutefois son utilisation devrait être responsable afin d’éviter des désagréments qui peuvent paraitre préjudiciables pour les sociétés.