L’adaptation des serveurs à la 4G+ cause des désagréments aux abonnés de MTN

La directrice  commerciale et support  clients à  la société  de téléphonie  mobile  MTN, Prisca  Lomouel  a expliqué  le  5 janvier à Brazzaville  que  les difficultés de recharge de cartes...

La directrice  commerciale et support  clients à  la société  de téléphonie  mobile  MTN, Prisca  Lomouel  a expliqué  le  5 janvier à Brazzaville  que  les difficultés de recharge de cartes de crédit, constatées depuis un moment, étaient dues à l’adaptation des serveurs   qui gèrent  les cartes de recharge.

 Au cours d’une conférence  co-animée  avec le directeur    de marketing  par intérim  de   cette société,    Prisca Lomouel  a fait savoir que   ce désagrément  s’expliquait  par  la réalisation des travaux   qui ont été  entrepris pour l’amélioration de la qualité du système  de  réseau. « Cela  a eu un incident sur le système de recharge de cartes  MTN », a-t-elle souligné.

Les nouveaux équipements, plus structurés et  de dernière génération,  n’ont s’adapter rapidement aux transformations opérées par la société. Ces équipements été confrontés au problème  d’adaptation du  serveur qui gère   la validité  des cartes de recharge avec ces nouveaux outils  technologiques  de la 4 G+.   Cette transition  a crée un  bug  depuis le 31 décembre 2016, a expliqué la directrice commerciale  de MTN.

En réalité, c’est lors du passage du 31  au 1er janvier qu’il  y a eu ce désagrément. Car les serveurs   de   cette société de téléphonie  mobile n’ont pas pu pondérer vers  cette transition. «  Par rapport à cette que nous avons connue,  nos  services clients ont  pris le relais en remboursant tous les clients  qui ont été impactés »,a  indiqué  Prisca  Lomouel .

 Tout le problème devrait être résolu dans son entièreté jeudi soir,  a-t-elle promis, renchérissant que  les dispositions étaient entrain d’être prises par MTN  pour  réparer ce préjudice   au près  de ses clients. Car  MTN, est une société dont le fonctionnement dépend des relations avec  ses abonnés.

 Au cours de cet échange avec les journalistes, la  directrice commerciale a relevé qu’en matière de   technologies,  le  risque zéro n’existe pas. « Il s’avère que lors de cette migration,  tous les dispositifs  mis en place n’ont pas fonctionné  comme nous l’avions souhaité », a-t-elle ajouté.

Le directeur marketing de MTN Congo,  Philippe  Wangha, a  quant à lui  affirmé que les  abonnés qui ont été impactés par ce désagrément, ne représentent que 5 % de l’effectif total .

 La société de téléphonie  mobile MTN a lancé  le 4G+ le 10 décembre 216.  Cette migration   fait de la République du Congo, l’un des rares pays évolués  au niveau de l’Afrique en matière de communication électronique.