L’ARTF vulgarise des textes liés aux sociétés de transferts de fonds

Le directeur général de l’Agence de régularisation des Transferts de fonds (ARTF), Robert Massamba-Débat, s’est résolu, de connivence avec les cadres et agents de l’ARTF, d’apporter des réformes au...

Le directeur général de l’Agence de régularisation des Transferts de fonds (ARTF), Robert Massamba-Débat, s’est résolu, de connivence avec les cadres et agents de l’ARTF, d’apporter des réformes au sein du fonctionnement des sociétés de transferts de fonds dans le pays.

C’est dans ce cadre que l’Agence de régularisation des transferts de fonds est à pied d’œuvre dans la vulgarisation des textes qui doivent régir désormais le fonctionnement du secteur de transferts de fonds domestiques en République du Congo.

L’ARTF s’est assignée comme mission, l’orientation et le contrôle l’ensemble des activités en matières de transfert de fonds tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. A ce titre, elle est chargée entre autres, de réguler les activités relatives aux transferts de fonds ; contribuer à l’élaboration de la balance de paiements ; suivre la constitution et la liquidation des investissements directs étrangers et veiller au bon fonctionnement des sociétés de transferts de fonds

Les missions dévolues à l’ARTF tirent leur source dans celles de la Caisse centrale de la France d’Outre-mer qui durant la période coloniale a assuré l’émission de la monnaie, l’octroi du crédit et le contrôle des changes.

Etablissement public à caractère administratif, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, l’agence de régularisation des transferts de fonds est placée sous la tutelle  du ministère en charge des finances public.