Brazzaville abrite un colloque sur la géométrie différentielle

Le recteur de l’université Marien Ngouabi, Jean Rosaire Ibara, a ouvert le 11 octobre à Brazzaville un colloque sur la Géométrie différentielle, une nouvelle spécialité des mathématiques qui permettra...

Le recteur de l’université Marien Ngouabi, Jean Rosaire Ibara, a ouvert le 11 octobre à Brazzaville un colloque sur la Géométrie différentielle, une nouvelle spécialité des mathématiques qui permettra aux étudiants de bénéficier des enseignements d’éminents professeurs sur le contenu de cette matière.

Cette nouvelle discipline des mathématiques est basée sur la vitesse, le positionnement  et les variations au niveau des formes et des distances. Elle s’applique dans plusieurs domaines comme l’aéronautique, l’informatique et d’autres domaines innovants.

Le président de l’Ecole Mathématique Africaine, professeur Basile Guy Richard Bossoto, a expliqué que les séries de formations et d’échanges entre professeurs et impétrants en mathématiques répondent aux impératifs : d’orienter les étudiants dans les nouvelles spécialités qui s’appliquent aux réalités de la société actuelle et de combler le déficit des enseignants en mathématiques.


Au menu de ce colloque, des cours de niveau master et doctorat, des travaux dirigés et d’exposés des travaux personnels des étudiants.

Trois thèses de doctorat seront soutenues en marge de ce colloque qui a lieu sous la ferule de l’Ecole Mathématique Africaine (EMA).

Le professeur Eugène Okassa, mathématicien émérite congolais, spécialiste des mathémétiques pures en Algèbre et Géométrie, a situé la Géométrie différentielle au centre de toutes les autres sciences exactes et applicable sur tous les domaines de la vie.

Quarante-six étudiants dont vingt-sept Congolais, dix-neuf étrangers et cinq professeurs prennent part à ce colloque qui honore le professeur congolais à la retraite Eugène Okassa à qui le colloque a été dédié.