Cent cinquante jeunes formés dans les métiers qualifiants

Le Programme des Nations Unies pour le développement en partenariat avec  la Fondation perspectives d’avenir  ont remis  le 14 juillet à Brazzaville à l’occasion de la célébration de la...
Jeunes formés

Le Programme des Nations Unies pour le développement en partenariat avec  la Fondation perspectives d’avenir  ont remis  le 14 juillet à Brazzaville à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des compétences, les attestations de  fin  de formation  à  150  jeunes  formés dans les métiers qualifiants.

Ces jeunes ont bénéficié d’une formation gratuite, de près de six mois, axée dans différentes filières parmi lesquelles,  électricité bâtiment, froid industriel,  coiffure. A travers cette formation, ces organismes visent la prise en charge de cette couche juvénile confrontée à l’épineux problème  d’emplois mal rémunérés.

Le représentant  adjoint du PNUD au Congo, Mohamed Abchir a, dans son mot de circonstance, relevé que le problème de l’emploi ou du sous- emploi des jeunes est une préoccupation majeure. Se basant sur l’enquête réalisée en 2015 au Congo, il  en ressort que le taux de chômage des jeunes de 15 à 29 ans est de 30,5 % dans l’ensemble du pays. Le chômage touche plus fortement les jeunes en milieu urbain avec un taux de 39 %, contre 11,7 %  en milieu rural.

Selon lui, le chômage des jeunes est beaucoup plus structurel, d’autant plus que  31 % des jeunes au chômage sont à la quête d’emploi depuis plus de deux ans. Cette situation touche plus les femmes soit 37 % d’entre elles. Tandis que le taux des hommes concernés par ce problème représente 24, 4 %.

Le chef  du département coopération à la Fondation perspectives  d’avenir (FPA), Guy Patrick  Massoloka a indiqué que la question des compétences des jeunes au Congo a pour toile de fond l’incapacité du système éducatif à répondre directement  aux besoins des jeunes en matière d’éducation et de formation ou plus, précisément d’apprentissage,  d’instruction, de modelage, de cadrage selon les demandes et exigences du marché du travail.

En tant  qu’organisateur, le pari du PNUD et de la FPA cette année a été de miser directement sur les jeunes.

L’un des  bénéficiaires de cette formation,  Gloire Exaucé Mabiala Malanda  s’est dit réjoui de cet apprentissage gratuit qui lui a permis d’acquérir des compétences en électricité bâtiment. Pour ce faire, il est mieux outillé et capable de se prendre en charge en exerçant ce métier.

Célébrée au Congo, sous le thème « Le développement des compétences pour élargir  les perspectives  d’emploi des jeunes et accélérer les atteintes des objectifs  du développement durable »,  la journée  mondiale des compétences des jeunes qui a été initiée par les Nations Unies  le 15 juillet de chaque année, en est donc à sa troisième édition.