CEREC ISCOM signe un partenariat avec ESTAM

L’institut supérieur de commerce et de management (CEREC- ISCOM)  a signé  le 18 novembre à Brazzaville, un partenariat avec l’université  ESTAM du Bénin.  Cette collaboration va permettre de former les étudiants du groupe...

L’institut supérieur de commerce et de management (CEREC- ISCOM)  a signé  le 18 novembre à Brazzaville, un partenariat avec l’université  ESTAM du Bénin.  Cette collaboration va permettre de former les étudiants du groupe CEREC- ISCOM dans les  filières  spécifiques qui ne sont pas dispensées par cet établissement privé.

A travers cet accord, ESTAM Bénin mettra au profit des apprenants de CEREC ISCOM, les formations dans les filières industrielles. Ces dernières seront dispensées par les enseignants béninois qualifiés en la matière, a dit le directeur général de l’université ESTAM du Bénin, Max Mimbang.

Il a relevé à cette occasion  que « c’est avec joie que nous avons décidé d’être le partenaire de CEREC-ISCOM dans la délocalisation des filières industrielles d’ESTAM dans un premier temps et ensuite  des autres cycles  de formation au Congo ».


Le choix de CEREC–ISCOM, a-t-il  justifié, réside dans le fait que cet établissement a une expérience avérée de 27 ans dans la formation, avant de renchérir que c’est une expérience que l’on peut utiliser, exploiter.

De son côté, le président du groupe CEREC-ISCOM, Georges Mpika Ngoma a indiqué que ce partenariat constitue un atout pour les jeunes de Brazzaville et Pointe- Noire, car il offre à cette couche sociale un cadre de formation adéquat qui ira au-devant  de leurs attentes et aspirations.

Cette année académique, ESTAM Bénin organisera pour les diplômes professionnels béninois  à Brazzaville et Pointe- Noire, trois formations en master à savoir : audit comptabilité,  contrôle de gestion, gestion transport et logistique, administration et management des ressources humaines, a-t-il  fait savoir.

Outre ces filières,  des formations en licence dans les domaines, tels que  la sécurité informatique, les énergies renouvelables, la maintenance des équipements hospitaliers, la maintenance électronique des véhicules, seront aussi enseigner, a souligné Georges Mpika Ngoma.