Christian Okemba exhorte les populations à se prendre en charge

Le maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, a affirmé, le 1er décembre à Brazzaville, lors du lancement de l’initiative citoyenne de résolution des besoins prioritaires, que les populations de Brazzaville...

Le maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, a affirmé, le 1er décembre à Brazzaville, lors du lancement de l’initiative citoyenne de résolution des besoins prioritaires, que les populations de Brazzaville ne devraient plus attendre l’intervention de l’Etat pour arriver à bout des problèmes qui les préoccupent.

Christian Roger Okemba a encouragé les populations à se mobiliser, sans attendre l’intervention du gouvernement, pour apporter les solutions à leurs besoins. « Ne regardons plus l’Etat. Nous devons nous mobiliser pour que chaque citoyen contribue avec ses moyens pour essayer d’apporter les solutions aux problèmes d’eau, d’assainissement et d’érosion qui se posent dans nos quartiers », a-t-il précisé.

Pour Christian Roger Okemba, chaque parcelle devrait, par exemple, apporter une contribution de 2000 francs CFA par mois. « Cet argent ne sera pas géré par des personnes physiques. Il sera logé dans un compte dans une banque de la place, au nom du quartier et géré par un comité de gestion. Ce comité ne pourra le dépenser qu’à l’issu d’une assemblée générale de la population qui aura déterminé le besoin à résoudre », a-t-il expliqué.


L’initiative lancée par le maire de Brazzaville a eu l’assentiment des chefs de quartiers, de bloc et de zone qui l’ont informé sur les initiatives de ce genre déjà entreprises dans leurs quartiers pour tenter de venir à bout de l’épineuse question des érosions. « Après la disparition de la principale route d’accès dans le quartier, suite à l’élargissement de l’érosion dans le quartier Massengo, il y a eu des populations qui ont abandonné quelques mètres de leurs parcelles pour créer une ruelle que les populations utilisent actuellement », a déclaré Bernard Opon, chef de zone à Jacques Opangault.

Baptisée « Bâtissons ensemble Brazzaville », l’initiative du lancée par le maire de Brazzaville a commencé avec l’arrondissement 9 Djiri. Elle se poursuivra dans l’arrondissement 8 Madibou. Pour Christian Roger Okemba ces deux quartiers sont considérés comme des zones pilotes. « Quand cette expérience marchera, les autres quartiers suivront d’eux-mêmes. Je vous exhorte à la mobilisation pour que ce qui s’est dit ici soit une réalité sur le terrain », a-t-il conclu.

Vue dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, Christian Roger Okemba veut l’appliquer au Congo, surtout dans cette période où le pays traverse une crise financière et économique.