Le Congo choisit 14 ODD pour son plan de développement

Le directeur général du plan et développement, Jean-Christophe Okandza a assuré le 4 août à Brazzaville, lors de l’atelier sur la hiérarchisation des objectifs durables pour le développement (ODD)...

Le directeur général du plan et développement, Jean-Christophe Okandza a assuré le 4 août à Brazzaville, lors de l’atelier sur la hiérarchisation des objectifs durables pour le développement (ODD) et la priorisation des cibles, que le gouvernement veillerait à la bonne intégration des ODD dans le Plan national de développement 2017-2021.

Les discussions et les travaux techniques ont conduit les participants à l’atelier à retenir 14 ODD, 74 cibles prioritaires et 54 cibles à effet multiplicateurs. « Ces cibles portent sur notre engagement à produire les données et informations statistiques primordiales pour formuler et mesurer l’atteinte des résultats des politiques publiques mises en œuvres dans le cadre de l’exécution du PND 2017-2021», a affirmé Jean-Christophe Okandza.

Les résultats de cet atelier conduiront à l’étape de la contextualisation des ODD. Une étape qui consiste à définir les indicateurs pour les cibles des ODD, comparer les objectifs, les cibles et les indicateurs à ceux du PND tout en identifiant les accélérateurs des ODD. «Nous nous assurons ainsi de la bonne intégration des cibles prioritaires retenues pour le PND et l’émergence de toutes les dimensions d’un développement durable de notre pays », a expliqué le directeur général du plan et développement.

Pour le gestionnaire dans le secteur de l’énergie rattaché à la direction des études et de la planification du ministère des Hydrocarbures, Fabien Mouyokolo, le choix des 14 ODD repose sur l’engagement pris par le Congo. «L’idéal serait bien entendu que le Congo atteigne tous les objectifs, mais pour des raisons de capacités, le Congo ne peut pas valider tous les ODD. Il pourrait être bloqué dans leur exécution. C’est le cas du partenariat mondial évoqué dans l’ODD 17. Le Congo ne peut pas influencer le partenariat mondial vu sa position et sa localisation dans la sous-région », a-t-il souligné.

Ainsi, a-t-il précisé, «Nous nous sommes basés sur nos forces et faiblesses. En priorisant ces ODD, nous avons tenu compte des ressources dont nous disposons. Les ODD priorisés nous renseignent que le Congo pourra les appliquer sans problèmes ».

Les ODD et les cibles prioritaires choisis seront intégrés dans le PND 2017-2021 pour atteindre des objectifs de développement réalistes et réalisables afin de répondre aussi à l’agenda 2030. Cet agenda qui a la portée et l’ambition de réaliser un progrès social effectif pour tous les Congolais.

Pour les participant, l’éradication de la pauvreté, la nécessité de diversification de l’économie, la déconnexion entre les objectifs stratégiques et les ODD, la faible attention données aux inégalités, demeurent des défis de taille pour la planification au Congo.