La crise de logement à Brazzaville

Nombre de familles brazzavilloise peinent à s’approprier un appartement décent et vivent dans des conditions scabreuses. Les logements sociaux qui meublent la ville de Brazzaville devraient pourtant être une...

Nombre de familles brazzavilloise peinent à s’approprier un appartement décent et vivent dans des conditions scabreuses. Les logements sociaux qui meublent la ville de Brazzaville devraient pourtant être une solution à cette crise d’appartements. Hélas accéder à ces nouvelles habitations dites sociales représente pour les populations un véritable chemin de la croix, un véritable flou.


Les habitants des quartiers Ngamakosso et dragage à Talangai victimes d’érosions, du drame du 4 mars, sont confrontés aux problèmes de logements. Ces derniers s’interrogent sur  le rôle des logements construis par l’Etat. Pour certains ces logements sont une propriété réservée à une classe sociale donnée.

Le cout de la vie étant élevé, les populations interpellent les autorités en charge de l’habitat à revoir à la baisse le cout d’accès à ces logements. Les investissements consentis par l’Etat pour la construction de ces logements devraient profiter à tout le monde.