Deux nouveaux ambassadeurs au Congo

Il s’agit de Friday Musiyalike pour la Zambie et Robert Schuddeboom pour les Pays-Bas, qui ont présenté le 28 décembre à Brazzaville, leurs lettres de créances au président Denis...

Il s’agit de Friday Musiyalike pour la Zambie et Robert Schuddeboom pour les Pays-Bas, qui ont présenté le 28 décembre à Brazzaville, leurs lettres de créances au président Denis Sassou N’Gouesso. Les deux diplomates ont affiché leur volonté d’œuvrer en faveur de la solidarité et du renforcement de la coopération entre le Congo leur pays.

La présentation des lettres de créance s’est déroulée dans la salle du Palais du peuple dédiée aux activités diplomatiques : la salle des Ambassadeurs. Le premier diplomate a sacrifié à la tradition a été le zambien. Après avoir annoncé au président de la République, son installation en terre congolaise, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de son pays, Friday Musiyalike a exprimé son impatience de travailler avec le gouvernement congolais. C’est dans le livre d’or du Palais du peuple que l’homme d’Etat zambien a aussi clamé sa volonté de « consolider les relations cordiales déjà existantes entre le Congo et la Zambie ». Il entend contribuer auprès du gouvernement congolais à améliorer les conditions de vie de la population congolaise.


Le président de la République a, par la suite, accordé son hospitalité au représentant du Roi Willem-Alexander des Pays-Bas. Robert Schuddeboom s’est dit honoré de représenter son pays au Congo. Ses écrits dans le livre d’or laissent entrevoir sa feuille de route : « C’est un grand honneur de travailler comme ambassadeur des Pays-Bas dans ce magnifique pays, la République du Congo. Je ferai tout pour améliorer les liens bilatéraux déjà excellents » entre les Pays-Bas et la République du Congo, a-t-il écrit, après avoir remercié le président congolais pour l’accueil, notamment.

L’un des rares pays n’ayant pas de conflit avec ses voisins, le Congo s’emploie à renforcer ses liens d’amitié et à dynamiser davantage sa coopération avec ses amis. C’est à juste titre que le chef de l’Etat a souvent déclaré que la diplomatie congolaise se porte bien.