Dinga Dzondo lance la reconstruction des maisons détruites par des intempéries à Bihongo

La ministre des Affaires Sociales, de l’Action Humanitaire et de la Solidarité, Antoinette Dinga Dzondo a lancé le 28 décembre 2016 à Bihongo, à 18 km du district de...

La ministre des Affaires Sociales, de l’Action Humanitaire et de la Solidarité, Antoinette Dinga Dzondo a lancé le 28 décembre 2016 à Bihongo, à 18 km du district de Nyanga, dans le Niari, l’opération de reconstruction des maisons détruites par un vent violent et une tornade les 11 et 17 décembre derniers. Il s’agit de 40 maisons rasées par cette catastrophe naturelle.

Ces intempéries ont causé 7 blessés graves et fait 187 sinistrées. Les blessés ont été soignés au centre de santé de Nyanga.  « Ce jour là, entre 18 et 19h, une forte pluie a tout emporté. Depuis ma naissance je n’ai jamais vu ce genre de catastrophe, c’était très grave pour nous. Aujourd’hui, je dors à même le sol dans ma cuisine en attendant de trouver une solution définitive », témoigne Gaston Mboumba, un habitant de Bihongo.

A l’instar de cet habitant, ils sont nombreux, les victimes de cette catastrophe naturelle qui ne savaient pas à quel saint se vouer. Ils vivent désormais dans des conditions déplorables et inhumaines.  
Le gouvernement est fort heureusement vite venu à la rescousse de ces populations en détresse. La ministre des Affaires sociales a passé quatre jours auprès des sinistrés, proposant une solution efficace. 


« Le président de la République et le Premier ministre qui, ayant été saisis du sinistre causé dans votre village, m’ont envoyée pour vous apporter une assistance. Il ne s’agit pas de la remise du matériel, mais de la reconstruction des maisons détruites. Nous allons ensemble reconstruire les maisons que vous allez dorénavant habiter dans les jours qui suivent », a déclaré la ministre Dinga Dzondo.

L’assistance apportée par le membre du gouvernement ainsi que sa délégation était composée de 140 tonnes de ciment, 3.000 tôles, 700 chevrons, 380 lattes, 400 planches de coffrage, plus de 200kg de pointes, 40 brouettes, une trentaine de pioches…

Les bénéficiaires, par le truchement du chef de village et des sages, ont pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour la réussite de ce grand projet. « Nous saluons ce geste remarquable du gouvernement. Soyez rassurée de notre disponibilité pour changer le
visage de notre village », a promis le chef du village par intérim M. Boumba.

Une opération similaire sera lancée à Mayéyé dans la Lékoumou où 33 maisons ont également été emportées le 15 décembre par un vent violent. Le gouvernement est déterminé à être solidaire avec ces populations sinistrées, a indiqué la ministre Dinga Dzondo.