La FECOFOOT va bientôt bâtir son siège à Brazzaville

La Fédération congolaise de football (FECOFOOT) bâtira son siège près du camp Clairon à Brazzaville. Le site a récemment été visité par des membres gouvernement dont le ministre des...

La Fédération congolaise de football (FECOFOOT) bâtira son siège près du camp Clairon à Brazzaville. Le site a récemment été visité par des membres gouvernement dont le ministre des Sports Léon Alfred Opimbat.

Le siège de la FECOFOOT sera construit dans la zone de reboisement de la patte-d’oie, à proximité des logements sociaux du camp Clairon. Cette forêt faisant partie du poumon vert de la capitale congolaise est interdite d’exploitation. Il fallait donc des autorisations expresses du ministère en charge de l’Economie durable. « Nous sommes venus ici pour passer à la phase de déclassement, afin de confirmer l’attribution et permettre à la FECOFOOT de lancer les travaux de constructions de son siège. Nous n’avons pas du temps à perdre », a expliqué le ministre des Affaires foncières et du domaine public, Martin Aimé  Parfait Coussou Mavoungou.

Le ministre des Affaires foncières a été accompagné par ses collègues des Sports, Léon Alfred Opimbat, de l’Economie forestière, du développement durable et de l’environnement, Rosalie Matondo, assisté du vice-président de la FECOFOOT, Guy Blaise Mayolas.


La construction du siège de la FECOFOOT sera financée par la Fédération internationale de football association (FIFA). La fédération congolaise de football avait la responsabilité de trouver le site où devait être construit ce siège. Il y a quelques années, le site près du campus Impérial de Brazzaville avait fait l’objet d’un litige foncier entre la fédération et un particulier qui réclamait ce terrain. A l’époque, la FECOFOOT n’avait pas pu prouver son droit de propriété. Le projet de construction du siège avait donc été abandonné.

«La descente des membres du gouvernement a permis de dissiper quelques zones d’ombre au sujet du terrain où sera construit le siège», a indiqué Guy Blaise Mayolas.

L’architecte du futur siège de la fédération congolaise de football a fait partie de la délégation. Gilles Prime s’est même montré impatient, assurant par ailleurs que le lancement des travaux ne devrait plus tarder. Le Congo est encore l’un des rares pays de la sous-région dont la fédération de football ne dispose pas de siège moderne selon les exigences de la FIFA.