IDEE organise la 2e édition de «get in the ring» en novembre

Le président de l’association Intégration, diversification économique et entrepreneuriat (IDEE), Akim Adjibi a lancé le 20 octobre à Brazzaville un appel à candidatures aux jeunes start up de moins...

Le président de l’association Intégration, diversification économique et entrepreneuriat (IDEE), Akim Adjibi a lancé le 20 octobre à Brazzaville un appel à candidatures aux jeunes start up de moins de 8 ans d’existence pour s’inscrire au concours de présentation de plans d’affaire «get in the ring» qu’il organisera le 24 novembre dans la capitale congolaise.

«Ce concours se tiendra donc à Brazzaville, le 24 novembre 2017. Je lance un appel aux jeunes entrepreneurs, des entreprises innovantes de moins de 8 ans d’existence et qui sont régulièrement installées et reconnues par les autorités compétentes à s’inscrire à la prochaine édition de get in the ring Brazzaville, pour aller représenter le Congo à la compétition mondiale des start up qui est une sorte d’olympiade mondiale des start up», a-t-il précisé Akim Adjibi.

Pour plus d’information, a indiqué Akim Adjibi, les intéressés peuvent visiter le site www.gitr.co/brazzaville. « Les start up peuvent s’inscrire sur ce site. Ils peuvent aussi consulter la page facebook de get in the ring 2016, la page facebook de get in the ring Cotonou 2017 et visiter le site www.gitr.co pour avoir plus d’information sur le concours get in the ring », a-t-il recommandé.


Akim Adjibi a souligné que le concours «get in the ring» est un concours de présentation des plans d’affaire pour les start up. Il est aussi le nom de la fondation hollandaise initiatrice de ce concours.

L’association IDEE, selon Akim Adjibi, a déjà fait voyager un Congolais et une béninoise qui ont participé à la compétition mondiale des start up qui a eu lieu en mai 2017 à Singapour. Pour lui, ces deux entrepreneurs ont été sélectionnés dans leurs pays respectifs et ont gagné le prix qui leur a donné le droit de participer à la compétition mondiale des start up à Singapour.

«Après la réussite du concours de Brazzaville et celui du Bénin, on a forcé donc l’admiration de la fondation qui nous a donné mandat d’organiser le concours dans 10 pays africains. Nous reprenons donc l’organisation des concours « get in the ring » par Brazzaville», a-t-il précisé.