Une kermesse sur les dangers du SIDA

 L’Organisation  non gouvernementale Serment universel a initié à Brazzaville une  kermesse  pour sensibiliser les jeunes  aux dangers du virus du Syndrome d’immuno  déficience acquise (SIDA), une pandémie très néfaste...

 L’Organisation  non gouvernementale Serment universel a initié à Brazzaville une  kermesse  pour sensibiliser les jeunes  aux dangers du virus du Syndrome d’immuno  déficience acquise (SIDA), une pandémie très néfaste  qui décime  de milliers  de Congolais par an.

A travers  cette  campagne vacances  sans SIDA  qui est couplée à la célébration en différée de la journée mondiale de la population au Congo, tenue sous le thème « Quelle stratégie pour une adhésion de la population congolaise à la planification familiale ? »,  l’ONG Serment universel met un accent accru pour sensibiliser les  jeunes et les adultes sur la pandémie  du  Virus  de l’immunodéficience  humaine(VIH) et du SIDA.

Saisissant de cette opportunité, l’ONG Serment universel  interpelle la couche juvénile sur cette pandémie dont la prévalence  contraceptive reste  encore faible au Congo.  Ce qui justifie les études menées par le Conseil national de lutte contre le Sida au Congo (CNLS), et rendues publiques en décembre 2016.  Il ressort que  l’infection du  VIH touche  environ  250.000 personnes, avec des disparités d’une ville à l’autre, Brazzaville, 03,3%, Pointe-Noire 09,9 %,Ouesso 05,0 %et Dolisie   1,3 %.

Eu égard à cela, le  vice-président de l’ONG Serment universel  Alain Wilfied Pandi  a fait savoir que  le plus souvent  les kermesses  constituent des occasions propices pour les jeunes   de s’empiffrer de l’alcool et  sont attirés par le sexe. De ce fait, ils se livrent sous l’effet de l’alcool à des relations sexuelles non protégées. C’est ainsi qu’ils s’exposent  aux  maladies sexuellement transmissibles et au virus du VIH/ SIDA.

Pour préserver la jeunesse  constituée à plus de 60 % de la population congolaise,  l’ONG  Serment  universel  a mis à la disposition  de cette couche juvénile les stands  regorgeant des jeux sains parmi lesquels   Scrabbles, Ludo, Play station. Par le biais de ces stands, les jeunes peuvent s’informer sur cette maladie et éviter d’exposer à  des activités qui suscitent les appétits sexuels.

Les organisateurs de cette kermesse il y a des stands pour les adultes où ils peuvent faire le test volontaire du VIH  en vue de connaitre leur statut sérologique.

Intervenant à cette kermesse,  la ministre de la Santé et de la population Jacqueline Lydia Mikolo a salué  l’initiative de l’ONG Serment universel visant à conscientiser les jeunes sur les dangers du VIH/SIDA.

Elle a en outre appelé  les associations, les ONG de lutte contre cette pandémie à œuvrer sans répit dans les activités de vulgarisation  et à renforcer le  partenariat avec le gouvernement dans ce domaine.

Le VIH qui est actuellement en phase d’implosion touche plus d’un  congolais sur dix, avec une tendance à la féminisation des jeunes filles qui sont poussées très tôt vers la prostitution,  à cause  de la pauvreté des familles  et pour avoir de quoi subvenir à leurs besoins.