Le Kurash et le Wushu bientôt dotés des sièges

Le ministre des Sports, Hugues Ngouélondélé, a pris, le 1er décembre, l’engagement de doter la fédération congolaise de Kurash (FECOKU) et celle de Wushu (FECOWU) des sièges en 2018. Il...

Le ministre des Sports, Hugues Ngouélondélé, a pris, le 1er décembre, l’engagement de doter la fédération congolaise de Kurash (FECOKU) et celle de Wushu (FECOWU) des sièges en 2018. Il a aussi promis d’accompagner ces nouvelles fédérations dans la mise en exécution de leurs programmes d’activités respectifs.

« Dès le début de l’année prochaine, le ministère va débuter les travaux des bâtiments qui abriteront les locaux des sièges de vos fédérations, dans l’enceinte du complexe sportif Massamba Débat. Dès que mes services feront la synthèse de vos doléances, nous verrons ensemble avec vous comment le ministère des Sports va vous accompagner en équipements sportifs et financièrement », a promis Hugues Ngouélondélé.


Concernant la fédération congolaise de Wushu, le ministre Hugues Ngouélondélé a souhaité que les activités de cet art martial communément connu par Kung Fu soient visibles. Il faut, selon le ministre, que le Wushu se pratique de plus en plus dans les quartiers et dans les douze départements du Congo.

« Monsieur le ministre, le Kurash qui est la plus jeune fédération à être crée au Congo, précisément en novembre 2016, est l’une des fédérations les mieux organisées. Elle n’a pas encore bénéficié d’une assistance financière de l’Etat mais elle participe avec ses efforts propres aux compétitions internationales », a précisé le directeur des Sports, Brice Merlin Lépébé.

Après le plaidoyer du président de la FECOWU, Francis Guyet Angat, Hugues Ngouélondélé a pris l’engagement de payer les pénalités que cette fédération doit à la confédération africaine de Wushu et à la Fédération internationale de Wushu suite à la non-participation du Congo aux championnats d’Afrique et mondiaux 2017.