L’APCA-Congo honore le contrôleur aérien

 Le secrétaire générale de l’Association  professionnelle des contrôleurs aériens du Congo (APCA- Congo), Bienvenu  Bimbou a relevé, le 20 octobre à Brazzaville, à l’occasion de la journée internationale  du contrôleur aérien,...

 Le secrétaire générale de l’Association  professionnelle des contrôleurs aériens du Congo (APCA- Congo), Bienvenu  Bimbou a relevé, le 20 octobre à Brazzaville, à l’occasion de la journée internationale  du contrôleur aérien, le rôle décisif du contrôleur aérien dans les orientations strictes qu’il fournit au pilote pour la bonne manœuvre de l’avion.

Bienvenu Bimbou  a indiqué que le contrôleur aérien qui utilise la langue anglaise dans l’exercice de sa profession, est considéré comme « les yeux du pilote». «Il est chargé de le guider, donner les instructions, le cadrer, l’instruire dans les directions à suivre afin que le vol se passe en toute sécurité », a-t-il précisé.

Donnant les explications sur le service de contrôle en route de l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne (ASECNA),  il a fait savoir que son premier métier  est celui du contrôleur aérien. A ce titre, il gère les circuits ariens au niveau des pays de l’Afrique Centrale, ce conformément aux directives de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Aussi,  il est censé fournir  toutes les informations aux tours de contrôle à propos de l’avion provenant d’un pays de la sous –région, pour un autre. Pour y  parvenir, les contrôleurs aériens utilisent les réseaux de téléphonie locale indépendante des sociétés de téléphonie mobile, a- t-il  poursuivi.


Profitant de cette célébration, les contrôleurs aériens ont appelé le gouvernement  à mettre l’accent sur la formation des agents de fournitures de services aériens en langue anglaise, une nécessité recommandée par  l’OACI.

Le Président  de l’APCA- Congo, Daniel Batassoua a souligné que «notre pays a bénéficié du privilège d’être désigné comme le centre de contrôle de sécurité aérienne en Afrique Centrale. Ce qui  fait que nous avons des machines huppés de contrôle aérien, à l’instar des écrans radars, l’anémomètre, d’un dispositif de météologie  ».

Célébrée sous le thème « Importance de l’anglais  dans la fourniture des services ATS », la journée internationale des contrôleurs aériens, a coïncidé avec le 56ème anniversaire de la Fédération internationale des associations des contrôleurs aériens.