Le ministère des Sports et les Fédérations posent les bases de la saison 2017-2018

Les secrétaires généraux et les Directeurs Techniques Nationaux (DTN) des différentes fédérations sportives nationales ont adopté le 2 octobre à Brazzaville, lors d’une séance de travail avec le Directeur...

Les secrétaires généraux et les Directeurs Techniques Nationaux (DTN) des différentes fédérations sportives nationales ont adopté le 2 octobre à Brazzaville, lors d’une séance de travail avec le Directeur général des Sports BRICE Merlin Lépébé, le projet de la Circulaire portant organisation de la saison sportive 2017-2018.

La présente Circulaire définit la période de déroulement de la saison sportive 2017-2018 et les aspects liés au partenariat entre le ministère en charge des sports et les fédérations sportives nationales, annonce en préliminaire cette note.

« La circulaire a été élaborée en commun accord avec les fédérations ; elle va nous permettre de fixer un calendrier pour toutes les activités, de les financer et d’évaluer les fédérations. Nous avons fait comprendre aux fédérations de financer certaines de leurs activités car elles ont des mécanismes pour obtenir des financements provenant des instances sportives continentales et internationales, les cotisations statutaires et extra-statutaires inscrits dans leurs textes fondamentaux. Aujourd’hui nous devons être dans un partenariat gagnant-gagnant : l’Etat donne les moyens financiers, assure l’accompagnement technique et au niveau des infrastructures; les fédérations apportent les bons résultats au pays», a résumé le Directeur général des sports Brice Merlin Lépébé.


Pour Fulbert Bokyendzé, DTN de la Fédération congolaise de sport boule (Fécoboule), le but de la cette circulaire est d’amener les fédérations a plus de responsabilité et d’organisation. « Il faut désormais établir des programmes réels avec des budgets réels et des objectifs précis.  Avec les problèmes financiers du pays, l’apport des partenariats et du sponsoring serait la bienvenue.  L’Etat injecte beaucoup de sous au football et presque rien dans certains  sports comme la fédération de sport boule. La proposition faite en commun accord lors de cet échange est de donner le peu que l’Etat dispose à tout le monde et puis nous seront jugés aux résultats dans la gestion des fonds alloués», a-t-il.

Notons qu’en cas de manque de respect de cette circulaire, le ministère des Sports a la possibilité de retirer l’agrément à la fédération qui n’aura pas respecté les critères d’évaluation de ladite circulaire qui se résument aux résultats positifs obtenus par les différentes fédérations sportives nationales en fin de saison.