Plus de 13 milliards de francs CFA pour le projet TRIDOM II

La ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo et le représentant résident du programme des nations unies pour le développement (PNUD), Anthony Ohemeng-Boamah  ont signé, le 6 octobre à Brazzaville,...

La ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo et le représentant résident du programme des nations unies pour le développement (PNUD), Anthony Ohemeng-Boamah  ont signé, le 6 octobre à Brazzaville, le document de projet pour lancer la mise en œuvre du projet de conservation intégrée et transfrontalière de la biodiversité dans le bassin du Congo 2017-2023 (TRIDOM II). Un projet dont le coût total est de 13.305800.000 francs CFA.

Le projet trinational Dja-Odzala-Minkébé (TRIDOM) 2017-2022 intitulé conservation intégrée et transfrontalière de la biodiversité dans le bassin du Congo qui se déroulera de 2017 à 2022 au Congo bénéficiera aussi de 2.305.560.000 francs CFA qui seront directement administrés par le programme des nations unies pour le développement (PNUD), de 11.000.300.000 francs CFA venus des cofinancements parallèles dont 3.645.300.000 francs CFA du gouvernement du Congo.

Ce projet consistera à protéger la biodiversité unique du Congo et de la région transfrontalière Dja-Odzala-Minkébé dont la zone d’exécution comprend le Cameroun, le Gabon et le Congo Brazzaville. Une biodiversité transfrontalière en proie à une forte menace suite au développement du commerce illicite international des espèces et produits de faune et de flore sauvage.

Rosalie Matondo a affirmé que ce projet contribuera à atteindre les objectifs de développement durable pour maintenir les équilibres écologiques et améliorer les conditions d’existences des communautés rurales. « Il s’agit là d’un véritable modèle de développement rural intégré, dont les acquis pourront être dupliqués à une plus grande échelle du territoire national », a-t-elle précisé.

Le représentant résident du PNUD, Anthony Ohemeng-Boamah a indiqué pour sa part que fort des résultats du projet TRIDOM I, le PNUD a apporté un appui au Congo dans l’identification de la nouvelle phase du projet. « Le PNUD a obtenu des fonds auprès du Fonds pour l’environnement mondial de 1.746.670.000 francs CFA pour le développement du projet TRIDOM II), a-t-il soutenu.

La phase de mise en œuvre sera précédée par la session inaugurale du comité scientifique et technique de l’atelier de lancement du projet et de la session inaugurale du comité de pilotage et de l’atelier de complément d’information sur la situation de référence dans l’outil de suivi et évaluation.