Plusieurs localités érigées en districts et communes - Vox Congo
Société

Plusieurs localités érigées en districts et communes

Plusieurs localités érigées en districts et communes
Rédaction

Le gouvernement a approuvé le 16 décembre à Brazzaville quatre projets de lois portant tous sur la création de nouvelles entités administratives au Congo. Il s’agit de l’érection de neuf communautés urbaines en communes de plein exercice, de la création de deux nouveaux districts et de l’érection de la localité de Kintelé, en commune.

Les neuf communautés urbaines érigées en communes de plein exercice sont Djambala, Ewo, Impfondo, Kinkala, Madingou, Sibiti, Owando, Oyo et Pokola.  Deux districts verront le jour, Bokoma et Kabo. Le premier est une localité de plus de 2000 habitants administrée par le district de Loukolela. Bokoma se trouve à plus de 285 km du siège du district.

Le second futur district, Kabo fait partie du vaste district de Mokeko, 30.000 habitants, le plus grand du pays de par sa superficie estimée à plus de 34 000 km2. Aussi, ce district est composé de deux parties séparées par la commune de Ouesso, ce qui rend sa gestion administrative difficile. Le ministère de l’Intérieur estime redimensionner ce district par la création d’un autre dont le chef-lieu sera Kabo, choisi pour ses atouts économiques.

Quant à Kintelé, la banlieue nord de Brazzaville, et qui relève  jusqu’ici du district d’Ignié, il sera  érigé en commune pour qu’elle soit administrée par des autorités élues.  Kintelé compte 10.952 habitants et connait un « essor économique accéléré grâce à la construction des infrastructures industrielles, commerciales, universitaires, culturelles et sportives », justifie le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Thierry Moungalla.

Le ministre de la Communication a rappelé qu’au terme de l’article 1er de la loi n°3 – 2003 du 17 janvier 2003, l’organisation administrative territoriale avait entre autres objet de favoriser la meilleure efficacité de l’Etat, la promotion de la démocratie locale et le renforcement de l’unité nationale. Cette volonté politique renforcée par des dispositions nouvelles consacrées par la constitution  laquelle a fait du Congo un Etat décentralisé, conduit le gouvernement à accélérer le processus de transformation de certains chefs-lieux de départements et de districts en commune de plein exercice.

Pour le porte-parole du gouvernement, après une phase d’expérimentation réussie de plusieurs années ayant permis le passage de statut des chefs-lieux en communautés urbaines, le projet de loi y relatif prévoit la gestion de ces entités respectives par un Conseil municipal et un maire élu, le renforcement de la démocratie locale et une gestion encore plus proche des préoccupations des populations concernées.

La loi électorale sera modifiée afin de fixer de nombre de conseillers municipaux à élire pour chaque commune, et, tous les projets de lois seront transmis au parlement pour adoption.

Autres articles dans Société

Francine Ntoumi invite les chercheurs congolais à fédérer leurs efforts

Rédaction22 décembre 2016

Des caniveaux encore à l’état embryonnaire à Brazzaville

Rédaction20 décembre 2016

Un Camerounais tente de photocopier le badge d’un policier à Brazzaville

Rédaction19 décembre 2016

La police lance Uppercut + pour sécuriser les fêtes de fin d’année

Rédaction16 décembre 2016

Le rond-point Mouhoumi très impraticable

Rédaction15 décembre 2016

La juriste Amona contre les rites du veuvage

Rédaction14 décembre 2016

Copyright © 2015 par Vox Médias.