Le ravin de Kibouendé inquiète les habitants de Mfilou

Les populations du quartier Kibouendé à Mfilou en lutte à un ravin négligé ne savent plus à quel  saint se vouer. Ce ravin une menace évidente pour les habitants qui vivent aux abords de cette...

Les populations du quartier Kibouendé à Mfilou en lutte à un ravin négligé ne savent plus à quel  saint se vouer. Ce ravin une menace évidente pour les habitants qui vivent aux abords de cette espèce  de gouffre en pleine ville.

A l’entrée de la grande avenue  Monseigneur Théophile  Mbemba, dans la zone dite Kibouendé, il s’est créé un ravin qui progresse à pas de géant. Le mobile résulte des travaux abandonnés par la société SOCOFRAN commise à la réalisation de l’aménagement de cette voie principale qui débouche à la gare ferroviaire du PK.

La progression de ce ravin constitue une menace pour les citoyens de ce quartier obligés de consentir des efforts physiques pour se lancer à la rechercher de l’eau potable de l’autre côté de la rive. De même, pour sortir hors de leur demeure, ces mêmes habitants sont chaque fois contraints d’escalader cette sorte de falaise impraticable causée par le ravin parsemé de  des bosses.


Face à cette pénibilité des conditions de vie, Joseph Kouyongoula a expliqué que ce ravin a été occasionné par des eaux  de pluies qui n’avaient pas pu se frayer facilement un chemin à cause des travaux inachevés sur cette voie. Joseph Kouyongoula, la soixantaine révolue regrette amèrement l’état piteux de ce secteur où il a élu domicile depuis 1972.

De son côté, Aldrich Ndolo a lancé un cri d’alarme aux autorités compétentes, en vue de la relance des travaux de cette voie lésée il y a  de cela deux ans et demi. « Cet endroit est devenu un lieu propice aux malfrats qui consomment  des substantielles nocives pour commettre des actes ignobles ».

Cette voie en état de dégradation avancée était autrefois sollicitée par les  transporteurs de véhicules en partance de Mayama qui empruntaient cette artère faisant partie du village de Ngouono.