Soudan-Nonault confirme la tenue des assises nationales du tourisme

La ministre du tourisme et des loisirs, Arlette Soudan-Nonault, a affirmé, le 8 juillet à Brazzaville, lors d’une conférence de presse, que les assises nationales du tourisme marqueront la...

La ministre du tourisme et des loisirs, Arlette Soudan-Nonault, a affirmé, le 8 juillet à Brazzaville, lors d’une conférence de presse, que les assises nationales du tourisme marqueront la naissance de la politique touristique du Congo.

Pour Arlette Soudan-Nonault, la présence du secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme, Dr Taleb Rifai montre l’importance des premières assises nationales du tourisme. «Ces assisses marqueront le point de départ de la prise en charge des questions touristiques au Congo. Le SG de l’OMT viendra à Brazzaville accompagné de 15 journalistes qui interviennent dans les questions du tourisme», a-t-elle dit.

A cette occasion, le Congo présentera aux différents partenaires sa politique nationale en matière de développement touristique, sa stratégie de mise en œuvre, ses atouts, ses attentes globales et les accords de partenariat public-privé. Il sera aussi présenté le plan directeur du développement durable du tourisme. La ministre du tourisme a précisé que ce plan directeur devra être financé à plus de 17 milliards de francs CFA. Cet argent devra provenir des différents partenaires du Congo dans le cadre du financement du plan national de développement, si, a-t-elle précisé, les questions touristiques y sont inscrites.

Selon Arlette Soudan-Nonault, le Congo en organisant ses assises souhaite la prise de conscience de tous les partenaires tant nationaux qu’internationaux de la nécessité d’appuyer le secteur touristique. « Nous voulons l’engagement des parties prenantes pour la mobilisation des financements nécessaires au développement du tourisme et la consolidation, in fine, d’une image « destination Congo Brazzaville », a-t-elle signifié.


La ministre du touriste et des loisirs a précisé qu’en marge des assises, une formation sera organisée pour les journalistes congolaises qui s’intéressent aux activités économiques, touristiques et de loisirs. Cette formation sera assurée par des journalistes qui viendront avec le secrétaire général de l’OMT.

Soudan-Nonault a profité de l’occasion pour faire un bilan des potentialités dont dispose son département. Elle a fait ainsi savoir que le parc hôtelier du Congo est riche de 5.000 hôtels avec plus de 10.000 emplois créés. Soudan-Nonault a rappelé que le côté loisir dispose des night-clubs, des casinos et autres lieux de loisir comme des terrasses, des bars dancing.

La ministre du tourisme a rappelé que l’objectif du gouvernement est d’atteindre 10 % du PIB national. Pour le moment, a-t-elle dit la contribution du secteur touristique est de 3 à 4 %. « Le plan directeur que tous doivent s’approprier permettra d’atteindre cet objectif et aller même au de-là. Sans ce plan, il est difficile que le secteur touristique prenne de l’envole», a dit Soudan Nonault.

Soudan-Nonault a souligné qu’après les assises nationales du tourisme, une conférence des bailleurs et des investisseurs sera organisée pour présenter les opportunités d’investissement au Congo dans le cadre touristique.