Un timide premier jour de rentrée scolaire à Brazzaville

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso a effectué le 2 octobre à Brazzaville, dans le cadre de la rentrée scolaire, la ronde certains...

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso a effectué le 2 octobre à Brazzaville, dans le cadre de la rentrée scolaire, la ronde certains établissements scolaires publics et privés de la capitale congolaise. Il ressort de cette ronde que le premier jour de la rentrée scolaire a été timide, notamment dans les structures d’enseignement public.

La tournée du ministre Makosso a commencé par le CEG Mbama à Bacongo, dans le 2ème arrondissement de Brazzaville. A cet endroit, le membre du gouvernement a assisté à la montée des couleurs par les élèves de cette école, avant de visiter certaines salles de classe entièrement rénovées, dont quelques-unes baptisées Clément Mouamba, Anatole Collinet Makosso ou Inès Ebomi, en mémoire d’un agent de la société de téléphonie mobile MTN.

Sur un effectif de 800 élèves que compte cet établissement public, environ 200 seulement étaient présents ce premier jour des cours. De même, dans l’une des classes de 3ème, sur un effectif de 69 élèves, 31 prenaient part au cours, soit 41 % de présents.

Anatole Collinet Makosso a poursuivi sa ronde par le groupe scolaire évangélique de Makélékélé, dans le 1er arrondissement. Dans cette école privée constituée du cycle préscolaire, primaire, élémentaire et secondaire général, les élèves n’ont pas voulu rater le premier des cours. C’est ainsi, qu’ils étaient nombreux dans les différentes salles de classes de cette structure scolaire obéissant aux exigences d’un établissement d’enseignement.


Il a continué ensuite sa descente à Nganga Edouard, dans le 4ème arrondissement de Brazzaville, un établissement qui comprend le collège et le lycée. A cette école, il y a eu une reprise timide des classes. Car les élèves étaient venus à compte-goutte dans ce centre scolaire pléthorique.

Le ministre Makosso a également visité le complexe scolaire privé Camara Laye l’enfant noir, où les élèves inscrits sont arrivés en masse. Il a terminé l’inspection des centres scolaires par CEG de la Liberté dans le 6ème arrondissement de Brazzaville.

Pour la circonstance, le ministre Collinet Makosso s’est dit confiant et rassuré de constater que la rentrée des classes a été effective dans l’ensemble des établissements scolaires de Brazzaville, aussi du personnel enseignant qui a répandu présent.

S’agissant du niveau de participation des élèves le premier jour, le ministre Collinet Makosso a estimé qu’il va de 42 à 62 %. Afin de permettre aux apprenants de bien entamer l’année scolaire, il leur a été exigé d’être dans les différentes salles de classes, pour qu’ils s’habituent déjà à l’emploi du temps des enseignants.

Elève en classe de 5ème au CEG de la Liberté, Frede Emmanuel Moukouri Ngamba a expliqué que la matinée ils ont fait le cours de géographie sur l’évolution numérique de la population congolaise. A l’instar des autres centres scolaire publics, les élèves ne se sont pas manifestés en masse le premier jour de la rentrée.