UBA exhorte les entrepreneurs congolais à postuler pour le TEF 2018

Le directeur général de l’agence Congo de United Bank of Africa (UBA), Martin Che, a appelé le 14 octobre à Lagos, à l’occasion de la troisième édition du forum...

Le directeur général de l’agence Congo de United Bank of Africa (UBA), Martin Che, a appelé le 14 octobre à Lagos, à l’occasion de la troisième édition du forum TEF 2017, les jeunes congolais à postuler massivement pour la prochaine rencontre. Plusieurs jeunes entrepreneurs du continent bénéficient de l’accompagnement de l’UBA pour accéder à ce programme de la Fondation Tony Elumelu (TEF).

Plus de 1.300 participants dont les jeunes entrepreneurs, les décideurs politiques et les partenaires au développement, venant de 54 pays africains, ont pris part à ce forum. Plusieurs limiers de l’écodéveloppement affirment que le forum TEF est le plus important rassemblement des jeunes entrepreneurs du continent.

Quatre jeunes entrepreneurs congolais, pourtant sélectionnés parmi plus de 93.000 candidats, n’ont pu faire le déplacement de Lagos, pour des raisons diverses. C’est pourquoi, le directeur général de l’agence UBA au Congo a exhorté, dans un entretien exclusif à Vox, les jeunes à se saisir de cette opportunité pour booster leurs projets. « L’année prochaine, j’aimerais voir plus de lauréats congolais, tel que ceux qui sont venus du Kenya ou du Nigeria », a indiqué Martin Che.

Le directeur général de UBA s’est engagé à mettre en place une stratégie pour, non seulement encourager les jeunes à candidater au forum de la Fondation Tony Elumelu, mais également pour maximiser leurs chances d’être sélectionnés. « On va faire beaucoup plus de communication à Brazzaville et à Pointe-Noire. Nous allons inviter les spécialistes, afin de préparer les jeunes à bien soumissionner leurs projets dans le but d’être plus nombreux ici, à Lagos l’année prochaine », a-t-il espéré.

Il s’agit des jeunes qui entreprennent dans divers secteurs, notamment l’énergie, l’agriculture, l’élevage ou les services. Selon Martin Che, la jeunesse représente plus de 60% de la population congolaise, soit environ 2,4 millions de personnes en âge de créer la richesse au pays. Il a estimé que les jeunes devaient participer à ce genre de rencontres, car il y a beaucoup d’opportunités à se mettre en réseau ou à bénéficier des financements.


Au forum de Lagos, plus d’un millier de jeunes africains ont en effet, pendant deux jours, partagé leurs expériences et témoigné du succès que rencontrent leurs projets grâce aux financements reçus de la Fondation Tony Elumelu. Ce forum est en effet né en 2015 dans le but de soutenir pendant une décennie les initiatives des jeunes africains. La fondation a consacré une enveloppe de 100 millions de dollars, environ 60 milliards de francs CFA, pour identifier et former 10.000 entrepreneurs africains dans le cadre du programme TEF Entrepreneurship.

Son fondateur, Tony Elumulu a échangé avec ces jeunes, pour les encourager à travailler pour le développement du continent. Après avoir été pendant 10 ans à la tête de la banque UBA, ce philanthrope s’investit désormais dans l’élévation des jeunes du continent. « Ainsi, ils créeront les millions d’emplois dont l’Afrique a besoin. Le forum réunit plus de force de développement de l’Afrique, ses jeunes entrepreneurs, qui deviendront le catalyseurs de la libération économique de l’Afrique », a déclaré Tony Elumulu aux jeunes Africains.

En se concentrant sur le thème de la formation et du mentorat du forum, les conférenciers ont discuté des sujets qui ont responsabilisé et inspiré les jeunes, en abordant les étapes clés, nécessaires au lancement réussi d’une entreprise. Le directeur général de UBA au Congo, souhaite désormais que les jeunes congolais vivent cette expérience.