L’Union européenne s’engage pour la paix dans le Pool

La représentante de l’Union européene (UE) au Congo, Saskia de Lang, a rappelé, le 26 janvier à Brazzaville, au président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, que son institution était...

La représentante de l’Union européene (UE) au Congo, Saskia de Lang, a rappelé, le 26 janvier à Brazzaville, au président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, que son institution était disposée à apporter son assistance financière et technique aux populations sinistrées du département du Pool, victimes des affrontements armés entre les forces de l’ordre et les ninjas nsilulu du pasteur Ntumi.

Isidore Mvouba et la représentante de l’Union européen ont échangé sur les questions bilatérales entre le Congo et cette institution. Parmi les points abordés la question des déplacés du Pool, le processus de leur réinsertion sociale et professionnelle, le retour de la paix dans ce département ravagé par le affres des violences.


« La situation du Pool est une question qui nous tient à cœur. Avec le président de l’Assemblée nationale, par ailleurs ressortissant de ce département, nous avons évoqué les solutions durables à cette crise. En plus des apports financiers et techniques, les populations victimes de cette crise doivent se soulager mentalement par une sorte d’échanges, de dialogue avec les ex combattants Ninjas », a dit Saskia de Lang.

Saskia de Lang a également abordé, avec Isidore Mvouba, la question de la gouvernance. Pour elle, le Congo doit matérialiser les différentes reformes sur la bonne gouvernance des ressources financières du pays. Surtout celles destinées au bien-être des populations.

Cet objectif sous-tend la lutte contre la fraude, la corruption et la concussion ; l’amélioration du climat des affaires afin de favoriser les investissements étrangers dans la création de l’emploi et lutter ainsi contre le chômage et la pauvreté au Congo.