Vingt-neuf enseignants en formation à la maîtrise du braille

Le directeur général des affaires sociales par intérim, Christian Rock Mabiala, a affirmé le 27 novembre à Brazzaville, lors de l’ouverture de l’atelier de formation en braille intégral et...

Le directeur général des affaires sociales par intérim, Christian Rock Mabiala, a affirmé le 27 novembre à Brazzaville, lors de l’ouverture de l’atelier de formation en braille intégral et abrégé, que les enseignants et non enseignants apprendront de nouvelles méthodes et techniques pour mieux maîtriser le braille.

Christian Rock Mabiala a souligné que cette formation, indirectement destinée aux élèves déficients visuels, les aidera à maîtriser cet outil indispensable qui est le braille. « Les élèves non-voyants éprouvent d’énormes difficultés en intégration scolaire surtout dans la maîtrise du braille. Il y a beaucoup des plaintes de ce dernier sur certaines disciplines présentant une certaine subtilité comme les notations mathématiques, la chimie et la physique en braille », a-t-il dit.


Pour lui, la majorité des enseignants nouvellement affectés à l’institut national des aveugles du Congo (INAC), ne maîtrise pas le braille. « Pour éviter cette catastrophe, cette formation leur a été organisée pour promouvoir la maîtrise du braille intégral et le braille abrégé et ses applications (disciplines inhérentes) », a-t-il précisé.

Le directeur des études à l’institut des jeunes sourds, Simon Nkendzo, a indiqué que cette formation est la bienvenue, parce que les séminaristes auront droit à une initiation à l’outil information avec un ordinateur spécialisé pour le braille. « La plupart des enseignants utilisent encore la ville technique du braille qui nécessite beaucoup d’efforts pour faire comprendre la leçon à l’enfant. Or, avec l’ordinateur tout est simplifié », a-t-il indiqué.

Cet atelier qui regroupe 29 enseignants et non enseignants se déroulera durant 14 jours et est financé par le fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).