Les géomètres relèvent l’exigence de revisiter la législation cadastrale

Les participants à la journée de réflexion sur l’Ordre des géomètres experts ont recommandé le 28 décembre à Brazzaville, entre autres l’urgence de revisiter la législation cadastrale, vieille de...

Les participants à la journée de réflexion sur l’Ordre des géomètres experts ont recommandé le 28 décembre à Brazzaville, entre autres l’urgence de revisiter la législation cadastrale, vieille de plus de 30 ans.

Au cours de cette journée de réflexion qui s’est tenue sous le thème « Interaction dans la gestion des espaces urbain et rural : pour un Foncier au service du développement du Congo », l’amélioration des compétences du géomètre à travers les séminaires, les formations au niveau national et à l’étranger.

Ils ont en outre, demandé la préparation des textes d’application de la loi portant création et organisation de l’Ordre des géomètres experts du Congo (O.G.E.C). De même, les participants à cette rencontre, ont exprimé l’urgence dans la promulgation de la loi portant création et organisation de l’Ordre des géomètres experts du Congo.


Lors des échanges entre les différents groupes de corporation de géomètres, topographes, propriétés foncières, notaires, et architectes, ils ont par ailleurs épinglé les maux qui entravent le bon fonctionnement de cette profession. Il s’agit précisément de l’absence de synergie entre les acteurs évoluant dans la chaine du foncier.

Parmi les difficultés liées à l’exercice de leur profession, il a été aussi mentionné le manque de cohérence des documents graphiques (plan de bornage, plan de délimitation…) ainsi que la mauvaise rédaction des procès-verbaux de bornage.